Jean Paul SARTRE : atheisme.free.fr

> Accueil > Annuaire > Littérature > Ecrivain > Jean Paul SARTRE : atheisme.free.fr


Jean Paul SARTRE

Jean Paul SARTRE
Jean-Paul Sartre : Eléments biographiques, oeuvres, liens, citations du philosophe, journaliste engagé et maître de l'existentialisme en France.
Jean-Paul Sartre (1905-1980), orphelin de père, a été élevé par sa mère. Il entre, en 1924, à l'Ecole normale supérieure, où ses amis se nomment Raymond Aron, Paul Nizan.

Il est reçu premier, en 1929, à l'agrégation de philosophie. Sa première publication philosophique (L'Imagination, 1936) précède les écrits littéraires (La Nausée, 1938, et Le Mur, 1939). En 1943, Les Mouches connaissent un grand retentissement et Sartre, à la Libération, va devenir un écrivain célèbre, bien que sa grande œuvre philosophique L'Etre et le Néant (1943), n'ait connu que peu de succès.

Sartre quitte l'enseignement en 1945. Il se consacre à l'écriture et fonde, avec Simone de Beauvoir, sa compagne, et Maurice Merleau-Ponty, la revue des Temps Modernes, politiquement très engagée. Ses pièces de théâtre (Huis-clos, 1945 , Morts sans sépulture. 1946 ; Les mains sales, 1948), mais aussi ses romans (Les chemins de la liberté, 1945), ainsi que ses essais (Baudelaire, 1947 ; Qu'est-ce que la littérature?, 1947 : Réflexions sur la question juive, 1947) lui valent une immense réputation et provoquent parfois le scandale.

A partir de 1950, Sartre se rapproche du Parti communiste dont il est un " compagnon de route " critique et avec lequel il rompra totalement en 1968, lors de l'invasion de la Tchécoslovaquie. De 1950 aux années 60, Sartre approfondit remarquablement la théorie marxiste (Critique de la raison dialectique, 1960). Les mots (1964) lui vaudront le Prix Nobel, qu'il refusera. Avec son ouvrage sur Flaubert (L'Idiot de la famille, 3 tomes, 1971-1972), il semble se rapprocher de la psychanalyse. Atteint de cécité, il continue néanmoins à travailler et à militer. Il meurt, en 1980, ayant mené une vie engagée, qui force souvent l'admiration (Sartre était profondément désintéressé et indifférent à l'argent).

Aperçu de la page

   >  biographies   jean-paul sartre jean-paul sartre (1905 - 1980) biographie de jean-paul sartre : après l'ecole normale supérieure, jean-paul sartre passe l'agrégation en 1929 - c'est à cette période qu'il fait la connaissance de simone de beauvoir. il est nommé professeur de philosophie au lycée du havre, puis à neuilly en 1937. la seconde guerre mondiale, dans laquelle il est tour à tour soldat, prisonnier, résistant et auteur engagé, lui permet d'acquérir une conscience politique et de ne plus être l'individualiste qu'il a été dans les années 1930. pendant la guerre, il rédige son premier essai qui deviendra son oeuvre philosophique majeure, "l'Être et le néant", où il approfondit les bases théoriques de son système de pensée. recruté par albert camus en 1944, il devient reporter dans le journal "combat". dans les années qui suivent la libération, jean-paul sartre connaît un énorme succès et une très grande notoriété comme chef de file du mouvement existentialiste qui devient une véritable mode. dans la revue "les temps modernes" qu'il a créée en 1945, il prône l'engagement comme une fin en soi, avec à ses côtés simone de beauvoir, merleau-ponty et raymond aron. jean-paul sartre est l'héritier de descartes et a été influencé par les philosophes allemands hegel, marx , husserl, et heidegger. dans "l'etre et le néant", traité de l'existentialisme d'un abord difficile car s'adressant aux philosophes, il aborde les rapports entre conscience et liberté. l'ouvrage…

Métas

keywords : biographie, Jean, Paul, Sartre, citations, Jean-Paul, bibliographie, citation, communisme, existentialisme, philosophie, liberté, Beauvoir, Simone
description : Jean-Paul Sartre : Eléments biographiques, oeuvres, liens, citations du philosophe, journaliste engagé et maître de l'existentialisme en France

Publicités