Raymond Dubois- Sculptureur art Sacré du XXième décédé en 1982 : www.amusantmusee.com

> Accueil > Annuaire > Sculpture > Sculpteur > Raymond Dubois- Sculptureur art Sacré du XXième décédé en 1982 : www.amusantmusee.com


Raymond Dubois- Sculptureur art Sacré du XXième décédé en 1982

Raymond Dubois- Sculptureur art Sacré du XXième décédé en 1982
Des sculptures beaucoup sur bois, c’est justement Raymond Dubois, artiste renommé de Juigné qui en a réalisées plus d’un millier, notamment des crucifix de différentes tailles.
Il brillait dans l’art de la taille directe, c’était s’inspirer de la forme du bois et ne pas faire de moulage avant de faire sa statue. Pourquoi parler de Raymond Dubois?
- parceque c'était un artiste doué et déjà reconnu de son vivant (vingtième siècle)
- parce que c'était le père du fondateur (Jean-Vianney) du musée et le créateur des locaux où le musée se situe.



Des sculptures beaucoup sur bois, c’est justement Raymond Dubois, artiste renommé de Juigné qui en a réalisées plus d’un millier, notamment des crucifix de différentes tailles. Il brillait dans l’art de la taille directe, c’était s’inspirer de la forme du bois et ne pas faire de moulage avant de faire sa statue. Ces œuvres parmi celles des autres œuvres des sculpteurs d’art sacré revenaient souvent autour de la vierge. Cécile, c’est sa petite fille, vous l’écoutez à l’instant. Si vous passez à la page suivante vous comprendrez que, héritière de son talent, chanteuse et musicienne, Cécile a aussi hérité de l’esthétique de sa grand-mère gravé dans le buis en même temps que le visage d’une des vierges, « Notre Dame du Nid ». Les critiques d’art et des journaux ont eu de quoi alimenter leurs articles avec la belle et sensuelle Notre Dame du Faix d’Amour exposée aussi près de la chapelle qu’il a réalisée portant la croix et l’enfant réjoui sur son dos. l’enfant de la petite fille s’appelle Guillian et il souhaiterait un producteur pour sa maman à Noël. . Mais laissez nous vous compter l’histoire de l’arrière-grand-père de Guillian …



BIOGRAPHIE DE RAYMOND DUBOIS

Raymond Dubois est né le 2 février 1904 à Ernée en Mayenne, benjamin de trois garçons.

Son père était marchand de bois et sa mère créa le cabinet des Mutuelles du Mans à Ernée.

Attiré très tôt par le dessin, il cultiva ce don à l ‘école municipale de la ville d’Ernée, de 1911 à 1918 puis à l’école municipale d’art appliqué (Albert Maignan) au Mans en débutant parallèlement la sculpture aux ateliers Cottereau, puis à Paris chez maître Galy statuaire et chez les frères Martel de 1922 à 1925, période pendant laquelle il suivit les cours des Beaux-Arts et fit son service militaire.

Son apprentissage se termine chez Henri Charlier au Mesnil-Saint-Loup dans l’Aube, ce maître de la taille directe lui apprend cette technique à laquelle il restera fidèle toute sa vie.

Fin 1926 la veuve d’un riche industriel parisien remarque son premier Chemin de Croix à l’exposition d’automne d’art religieux ; elle le contacte début 1927 pour lui confier la restauration de la chapelle de son château en Normandie, puis de l ‘église voisine, ces travaux s’étaleront sur les années 1928 et 1929.

En 1929 il s’installe au pied de l’abbaye de Solesmes et en Septembre il épouse Marie-Louise Guilleux, ils auront trois garçons : Jean Vianney en 1930, Dominique en 1936, et Jean Luc en 1939.

En 1934 et 1935 la riche châtelaine qui est devenue sa mécène, l’aide financièrement à réaliser son projet de chapelle dédiée à la famille.

En 1936 cette chapelle privée Notre Dame du Nid, Bien connue aujourd’hui est inaugurée.

Durant pratiquement cinquante années (1925-1975) il taillera dans le chêne, le cèdre, le buis, la pierre, le granit, des dizaines de Vierges, de crucifix, de statues et monuments divers, mais peu d’œuvres profanes.

Il a réalisé environ un millier de statues de 15 cm. A 3 m. de hauteur, la majorité se trouve en France et dans la région, dans des églises ou chez des particuliers, mais il y a quelques pièces à l’étranger, Etats-Unis et Japon entre autres.

Il a formé quelques élèves à la sculpture, mais dans la région beaucoup se souviennent des cours du soir gratuits qu’il avait créés après la guerre et qui comportaient outre la formation au dessin, une bonne dose de détente et de prise de confiance.

Il s’est éteint le 6 Juin 1982 après de longs mois de maladie.




Expressions enregistrées des moteurs

Expressions enregistrées des moteurs

1) / 2 fois
2) anything / 1 fois

Publicités