Regarder le 6 Minutes de M6 en streaming : www.m6info.fr

> Accueil > Annuaire > Cinéma > Web TV > Regarder le 6 Minutes de M6 en streaming : www.m6info.fr


Regarder le 6 Minutes de M6 en streaming

Regarder le 6 Minutes de M6 en streaming
Retrouvez les dernières éditions d'infos du "6 Minutes" directement sur le site de M6.
Métropole Télévision 6, plus connue sous le nom de M6, est une chaîne de télévision généraliste française commerciale privée qui émet depuis le 1er mars 1987.

La CLT, déjà présente en France avec la radio RTL, cherchait, depuis la libéralisation des ondes en Europe au milieu des années 1980, à s'implanter plus encore avec une chaîne de télévision. Depuis 1955, RTL Télévision était diffusée dans l'Est de la France et avait fait ses preuves en terme de réussite d'audience, mais ses programmes de plus en plus cher la contraignent à élargir son bassin de diffusion. Dès 1985, la CLT hésite entre une diffusion de sa chaîne sur le satellite de diffusion directe TDF 1 ou une diffusion hertzienne nationale en France sur l'un des deux nouveaux réseaux annoncés par le président Mitterand. Elle choisit cette dernière solution et postule auprès de la Haute Autorité de la communication audiovisuelle pour obtenir la concession sur le cinquième réseau hertzien naissant. Déboutée au profit de La Cinq de Seydoux et Berlusconi, la CLT retente sa chance en 1986, suite à l'annulation des concessions des cinquième et sixième réseaux par le gouvernement Chirac, en s'appuyant sur les amitiés entretenues avec Jacques Chirac et plusieurs membres du gouvernement par Jacques Rigaud, président de la radio RTL et administrateur du groupe en France, pour s'assurer l'obtention par la CNCL de la concession sur le cinquième réseau. Elle ignore cependant que ce réseau a déjà été promis à un autre ami du Premier ministre, le magnat de la presse, Robert Hersant. Après avoir été à nouveau déboutée, Jacques Rigaud exprime le soir même sur l'antenne de RTL, son inquiétude quant à la pérennité des activités de son groupe en France et menace même de les suspendre purement et simplement. Le gouvernement n'a pas d'autre choix que de faire pression sur la CNCL pour l'attribution, en compensation, du sixième réseau hertzien à la CLT en lui interdisant toutefois d'en être l'actionnaire majoritaire et de nommer sa chaîne RTL afin de ne pas rendre cet échange de bon procédé trop visible. Le groupe est donc contraint d'abandonner son projet RTL6, qui consistait à installer sur ce réseau RTL Télévision après l'avoir reformatée, et s'associe donc à la Lyonnaise des Eaux, qui prend la majorité du capital, sur un nouveau projet de chaîne de télévision, baptisé Métropole Télévision (comme pour mieux affirmer son caractère national et français), confié à l'ancien PDG d'Antenne 2, Jean Drucker, chargé de présenter cette candidature à la CNCL.

Suite à l'annulation de sa concession sur le sixième réseau hertzien par la CNCL à la demande du gouvernement Chirac au profit de la CLT, TV6, chaîne musicale dont l'autorisation d'émission d'un an n'a pas été renouvelée, s'est définitivement éteinte le 1er mars 1987 à minuit, laissant pendant 11 heures la France avec cinq chaînes. Ce même 1er mars à 11h15, la mire TDF laisse place à un faisceau encore titré RTL Paris qui ouvre soudainement sur les coulisses du premier plateau de la nouvelle chaîne. M6, commence sa diffusion lorsque apparaît Jean Drucker, PDG de Métropole Télévision, qui accueille les téléspectateurs. Le programme de cette première journée, présenté par Georges Lang, fraîchement débarqué de RTL Télévision, et Charlotte Siandre est une émission de plateau recevant les animateurs des nouvelles émissions venant présenter leur concept. La plupart de ces premières émissions sont directement importées de RTL Télévision, comme Mégaventure de Philippe Goffin ou le Hit des clubs de Jean-Luc Bertrand. Les fictions, films et séries de la chaîne sont également issues du catalogue de la CLT et bons nombres des dirigeants, journalistes et animateurs de RTL Télévision sont venus prêter main forte au démarrage de M6. Jean Stock, qui vient de quitter la direction des programmes de RTL Télévision pour prendre celle de M6, calque la grille des programmes de M6 de mars à septembre 1987 sur celle de son aînée luxembourgeoise, persuadé que les mêmes recettes amèneront le même succès. Ainsi, M6 installe chaque jour à 12h45 et 19h30 un journal télévisé, présenté par Patrick Charles et Marian Lacombe qui présentaient le JTL de RTL Télévision à la même heure quelques mois plus tôt. Mais le sixième réseau français compte peu d'émetteurs, donc peu de téléspectateurs, et la chaîne doit revoir ses ambitions à la baisse dès la rentrée de septembre 1987. Les animateurs de RTL Télévision rentrent à Luxembourg et Jean Stock met en place une grille minimaliste axée sur la contre-programmation avec moins d'émissions et plus de clips et de séries. Le nouvel habillage, moins clinquant, arrive à l’antenne le 31 août et le premier 6 minutes est diffusé à 20h24. Il passe l’année suivante à 19h54 pour voler la primeur de l'information aux journaux de 20 heures et permettre la diffusion de séries familiales comme le Cosby Show pendant les journaux des autres chaînes françaises.

De 1987 à 1991, l'avenir de M6 est très incertain car cinq chaînes généralistes hertziennes doivent se battre pour la conquête de l'audimat et donc de leur principal revenu, la publicité. Or, le marché publicitaire français n'est pas extensible à l'infini. En 1988, la secrétaire d'État à la Communication, Catherine Tasca, dans une interview à Télérama, parlera d'une « chaîne généraliste de trop ». Tout le monde pense alors à M6, dont le déficit ne fait que se creuser (1 million de francs de perte par jour). Mais la stratégie de Jean Drucker consiste à grandir petit à petit. La contre-programmation commence à payer et M6 est alors « la petite chaîne qui monte, qui monte » d'après ses spots publicitaires.

À la mort de La Cinq en avril 1992, M6, profitant cette disparition et de l'ouverture du marché de la publicité, elle devient bénéficiaire pour la première fois de son histoire.

À partir de 2001, M6 est la première chaîne française à diffuser une émission de télé réalité, Loft Story. Le succès est immense et les records d'audience sont battus, malgré la qualité controversée de ce programme, plus de onze millions de téléspectateurs suivent la finale. Le vice-président et directeur général de la chaîne concurrente TF1, Étienne Mougeotte s'en met plein les yeux et promet alors que jamais sa chaîne ne diffusera ce genre de programme. Pourtant, quelques mois plus tard, TF1 signe un contrat d'exclusivité avec la société Endemol qui avait créé Loft Story pour M6. Avec la deuxième saison de Loft Story en 2002, M6 s’offre le record historique de la chaîne avec 8,2 millions de téléspectateurs en prime time.

En 2004, M6 est la deuxième chaîne privée, derrière TF1, en parts de marché et la première chaîne auprès des enfants. M6 achète la chaîne TV Paris Première.

Début 2006, après un an de télévision sur mobile grâce à la 3G, M6 se classe comme la première chaîne regardée sur les mobiles devant LCI.

Après son célèbre slogan "0% foot" lors de la coupe du monde de football de 1998, M6 est le premier diffuseur officiel de la Coupe du monde de football de 2006 avec la diffusion de 31 rencontres sur 64 commentées par l'ancien commentateur vedette de TF1, Thierry Roland, arrivé sur M6 le 26 octobre 2005. Cependant la chaine ne diffuse que les rencontres de second choix, TF1 ayant obtenu les droits des matches les plus prestigieux, dont les demi-finales et la finale, ainsi que l'ensemble des rencontres de l'équipe de France.

L'image actuelle de M6 est marquée par les thèmes de ces programmes qui visent principalement un public d'adolescents et de jeunes adultes. À travers une large palette de programmes, M6 se positionne toujours plus comme une chaîne jeune et moderne par excellence, avec parfois des critiques quand à la qualité des programmes. En 2006, la chaîne crée une direction générale des antennes et des contenus dirigée par Thomas Valentin. La direction des programmes est alors confiée à Bibiane Godfroid ( PDG de FreemantleMedia France ). Cette année là, la chaîne bât son record d'audience d'une série avec Prison Break suivit par plus de 7,5 millions de téléspectateurs.

Depuis le 5 janvier 2007, M6 est disponible sur les bouquets ADSL des opérateurs Free, Orange, Neuf Cegetel et Club Internet. [1]

Pour ses 20 ans, M6 a changé d'habillage antenne le 6 mars 2007 avec un logo en 3D, mais n'a pas changé de logo, comme cela avait été évoqué par des sites internet.

Le samedi 12 mai 2007, une panne de courant à Neuilly-sur-Seine, siège de l'antenne, a fortement perturbé la diffusion des programmes de la totalité des chaînes du groupe entre 20h et 22h30, d'une durée variable selon la chaîne et le moyen de diffusion. Les chaînes concernées étaient M6, W9, Paris Première, Téva, Fun TV, M6 Music Hits, M6 Music Black, M6 Music Rock, M6 Boutique La Chaîne, de même qu'M6 Suisse. L'interruption touchait autant la diffusion hertzienne que la diffusion sur la TNT, le satellite ou l'ADSL.

Publicités